Vous êtes ici: Entreprise | News | Le centre de calcul souterrain ?
Retour à:

Le centre de calcul souterrain ?

« Edge Computing Underground ! », un concept pour les « villes intelligentes » de demain

Un coup d’œil sur les métropoles modernes du monde avec les aménagements de plus en plus denses le montre clairement: L’espace fait souvent défaut et coûte toujours plus cher. Le peu de zones de construction encore disponibles sont très demandées par les opérateurs de centres de données car, lors de la numérisation, il faut toujours traiter des quantités de plus en plus importantes dans tous les domaines de la vie. En 2025, le besoin en espace pour les centres de données dans les métropoles sera environ 20 à 80 fois supérieur à aujourd’hui d’après les estimations actuelles.

Beaucoup d’applications nouvelles, telles que p.ex. l’intelligence artificielle (IA), 5G, l’internet des objets (IdO) et la conduite autonome dépendent d’une transmission de données très rapide – et ces quantités de données croitront de manière exponentielle dans les prochaines années. Une grande partie de ces données doit être traitée pas loin de leurs sources, car les applications mentionnées dépendent de temps de latence extrêmement courts. Si la partie décentralisée, c’est-à-dire des données produites et traitées sur site et non pas dans un cloud augmente en 2017 d’environ 10%, ce sera en 2022 déjà 50%. En échange, on aura besoin de beaucoup de nouveaux centres de données mini et micro dans les « Smart Cities » de demain.

Il faut également trouver de nouvelles solutions pour un besoin en énergie fortement croissant. Selon une prévision, la demande en énergie électrique pour la technologie informatique et de communication a augmenté en continu au cours de cette décennie. En 2030 les centres de données consommeront environ 21% de l’énergie disponible, dont en conséquence 40% pour leur refroidissement.

Peu encombrant et durable
Pour ces défis par rapport au manque de place et d’énergie, le concept « Edge Computing Underground ! » offre une solution respectueuse de l’espace ainsi qu‘économique en énergie et en coût. Donc, pourquoi on ne reporterait pas une partie des nouveaux centres de données souterrains, p.ex. dans la cave, dans des tunnels non utilisés ou même dans des cavités souterraines naturelles?

Les avantages de cette solution sont évidents. Des salles souterraines sont beaucoup moins chères que les espaces comparables au-dessus du sol. En raison des conditions climatiques particulières, on a besoin de moins d’énergie pour le refroidissement – même sans des solutions innovantes de la géothermie. Un autre avantage important est la meilleure protection contre les forces de la nature et les attaques terroriste.

Nouvelles perspectives souterraines
Le concept du « Edge Computing Underground ! » a été développé par le centre de compétence Swiss Center of Applied Underground Technologies (SCAUT) en collaboration avec la société Datwyler IT Infra, Amberg Engineering en qualité d’experts de projets souterrains, fournisseur de solution en geoénergie GEOEG et le département « Smart Infrastructure » de Siemens Suisse.

La coentreprise exploite conjointement un centre de données de démonstration à Flums en Suisse dans la galerie minière expérimentale Hagerbach. En plus d’un but de démonstration, celle-ci sert également au développement technique pour différents facteurs environnementaux. Le projet commun sera placé sous le thème novateur « Below Ground Means New Perspective ».

Bien sûr, nous sommes tout disposés à vous envoyer le dépliant sous forme imprimée. Veuillez trouver le PDF ici >